0

Gard aux petits pots

Parce que l’on suit les actualités et qu’on hallucine (carrément) sur l’illégalité dans laquelle nage les industriels, comme findus, on peut déduire que ce qui s’applique à nos assiettes s’applique également aux produits pour bébés…. Pour avoir longtemps réalisé moi-même toutes les préparations de ma fille, intolérante au lait de vache, je peux attester, que c’est pas facile de trouver toujours le temps, l’énergie ou les idées, mais au moins la qualité était là!

Quand on entend qu’à l’université d’Almeria en Espagne, l’équipe du scientifique Antonio Garrido, (département chimie analytique) a mis au point un système d’analyse qui permet de détecter jusqu’aux traces d’éléments médicamenteux ou alimentaires dans les aliments, et qu’il a trouvé des choses pour le moins suspectes dans les pots de nos enfants….on a le droit de s’interroger sur la nature de ces choses…!
Des résidus de type médicaments vétérinaires -entre autre- ont été trouvé dans des petits pots pour bébé…. Alors que la commission européenne chargée de valider les taux autorisés applique une ‘tolérance zéro’ pour les pots de viande par exemple. 
Et plus précisément, ils ont analysés des traces de spiramycine, de tylosine et de tilmicosine, médicaments utilisés pour soigner les animaux. Les petits pots que l’on est susceptible d’acheter en supermarché dont l’étiquette est sensée tout nous apprendre, révèle des lacunes graves…et intolérables.
Sources: Journal de l’environnement, La Nouvelle Edition Canal +.

Publicités
0

Prénoms de filles originaux 1/3

Aujourd’hui est une date spéciale, l’anniversaire de mon amie Coba. Bon Anniversaire Coba 😉 (On lunch pour fêter cela après les vacances qu’en dis-tu? Je connais un endroit fabuleux près de ton boulot).
N’est-ce-pas un doux prénom pour une fille comme pour une femme? Moi je le trouve très beau. On le trouve en France, en Afrique et au Japon, c’est un prénom peu connu et malgré tout, très joli. Je vous aurais bien fait un petit cours d’étymologie ou de mythologie…mais on ne trouve pas d’origine à ce prénom… Que de mystère… et c’est ce qui fait toute son originalité.
0

NYC avec bébé ? 1/2

Ce n’est pas forcément mission impossible !! Juste un peu épuisant si on y va que pour 1 semaine c’est sûr… Pour faire pratique voilà des pistes: et dans le numéro 2: que du fun…

Pour s’équiper:
Chez Baby’s rental, on trouve tout: des poussettes, des chaises, des réhausseurs, des baignoires d’appoint, et même des jouets, pour des prix plutôt dérisoires, à la journée, ou à la semaine. On peut tout reserver via le site internet, c’est super pratique 😉
Voilà un site qui recense les magasins qui ouvrent leurs équipements à la location à New-York: 
Pour se déplacer:
On met la poussette dans le coffre et roule ma poule! On peut réserver un taxi avec siège enfant 😉
On peut aussi louer des vélos vers Colombus Circle, avec des sièges bébé; il y a des boutiques ou des vendeurs a la sauvette moins chers aux abords du parc.

Pour se loger:
On va privilégier une résidence comme un appart-hotel, sinon ça sent la galère à plein nez… Et plutôt dans le centre car cela permet de rentrer facilement, soit pour une petite sieste, soit pour changer les fesses de bébé… On regarde ici, il y a des prix intéressants:

Pour se poser:
Central Park évidemment… C’est grandiose, il y a pleins de petits animaux, des ponts pour jouer a cache cache….
Le Flatiron square est le rdv des mamans, on peut y voir les promeneurs de chiens tel un vrai défilé, ils ont tous des looks différents et parfois même extravagants… 
Sur les quais qui se situent sous le Brooklyn Bridge, c’est apaisant, la vue est belle. (le Brooklyn bridge est souvent venteux et le bruit des voitures assez prise de tête…)
Sur le roof top de l’hotel Hudson à Colombus Circle aussi, on peut siroter un verre et ‘zéner’ dans le hamac avec baby… et c’est sans compter la vue de dingue sur la ville…
Sortir sans bébé:
Même si ce n’est qu’une seule fois, pour aller voir une comedie musicale ou boire un cocktail sur un roof top… On cherche une « french-speaking baby-sitter » 😉 :
0

Gites Panda…

…ou la vie presque sauvage. Ils se situent dans des parcs naturels protégés, régionaux ou nationaux et font l’objet d’un contrat passé entre le propriétaire du gîte et WWF. 
Il est question pour le propriétaire de s’engager sur le matériel, le service et le mode de vie:
Permettre aux locataires du gîte de trier leurs déchets, de laver avec des produits écologiques.
Etre équipé en énergies renouvelables.
Proposer des guides pour la randonnée.
Equiper les visiteurs de tout ce qu’il faut pour observer la nature.
Mais il s’agit d’un contrat tri-partite puisque les scientifiques du parc ont pour mission de suivre l’évolution de la faune et de la flore aux abords du gîte.
En d’autre terme, partir en Gîte Panda est un moyen de découvrir une région sous un angle écologique, plus proche et plus respectueux de la nature grâce à des propriétaires qui font certaines promesses. Un bon moyen de sensibiliser toute la famille, et de vivre des expériences nouvelles… Qui sait, si ça se trouve vous serez conquis par les toilettes sèches 😀 !!

Reservations et informations par ici: