0

Gard aux petits pots

Parce que l’on suit les actualités et qu’on hallucine (carrément) sur l’illégalité dans laquelle nage les industriels, comme findus, on peut déduire que ce qui s’applique à nos assiettes s’applique également aux produits pour bébés…. Pour avoir longtemps réalisé moi-même toutes les préparations de ma fille, intolérante au lait de vache, je peux attester, que c’est pas facile de trouver toujours le temps, l’énergie ou les idées, mais au moins la qualité était là!

Quand on entend qu’à l’université d’Almeria en Espagne, l’équipe du scientifique Antonio Garrido, (département chimie analytique) a mis au point un système d’analyse qui permet de détecter jusqu’aux traces d’éléments médicamenteux ou alimentaires dans les aliments, et qu’il a trouvé des choses pour le moins suspectes dans les pots de nos enfants….on a le droit de s’interroger sur la nature de ces choses…!
Des résidus de type médicaments vétérinaires -entre autre- ont été trouvé dans des petits pots pour bébé…. Alors que la commission européenne chargée de valider les taux autorisés applique une ‘tolérance zéro’ pour les pots de viande par exemple. 
Et plus précisément, ils ont analysés des traces de spiramycine, de tylosine et de tilmicosine, médicaments utilisés pour soigner les animaux. Les petits pots que l’on est susceptible d’acheter en supermarché dont l’étiquette est sensée tout nous apprendre, révèle des lacunes graves…et intolérables.
Sources: Journal de l’environnement, La Nouvelle Edition Canal +.